Quels sont les différents types de disque dur ?

Le composant matériel responsable du stockage permanent de votre contenu numérique sur votre ordinateur est le disque dur bien connu. Parfois, vous entendrez le terme stockage « non volatile », ce qui signifie que même si vous mettez hors tension le système, le disque dur conserve toujours les données stockées dedans.

A lire en complément : Comment utiliser Final Cut Pro ?

Les disques durs sont disponibles dans différentes tailles de capacité, types et interfaces de connexion. Dans ce contexte, la « taille » fait référence à la capacité de stockage et non aux dimensions physiques du lecteur.

Vous ne pouvez pas enregistrer de programmes, d’images, de documents ou d’autres fichiers personnels sans disque dur. Le système d’exploitation lui-même est installé sur le disque dur.

A lire en complément : Tutoriel After Effects

Un ordinateur peut-il fonctionner sans disque dur ? Un ordinateur ne se met sous tension que sans disque dur, mais il ne peut pas fonctionner sans un système de stockage qui fonctionne correctement.

Les disques durs peuvent résider à l’intérieur ou à l’extérieur d’un ordinateur. Les disques durs internes sont connectés directement à la carte mère d’un système informatique (p. ex. ordinateur portable, station de travail, serveur, etc.).

Au contraire, les disques durs externes sont connectés au système à l’aide d’une interface filaire telle que le thunderbolt ou un câble USB.

Dans cet article, nous allons discuter et expliquer différents types de disques durs informatiques ainsi que différents types d’interfaces utilisées pour connecter un disque dur au reste de l’écosystème informatique.

Commençons par les 3 types les plus populaires de disques durs.

Table des matières

  • 1. Disques de disque dur
    • Caractéristiques d’un disque dur :
  • 2. Disques SSD
    • Caractéristiques d’un lecteur à semi-conducteurs :
  • 3. Disques hybrides (disque dur et SSD)
    • Caractéristiques des entraînements hybrides :
  • Types d’interface de connexion de disque dur d’ordinateur
  • 1. Interface SATA
    • Caractéristiques de l’interface SATA :
  • 2. Interface SAS (SCSI)
    • Caractéristiques de SAS :
  • 3. NVMe
    • Caractéristiques de NVMe :
  • Dernier mots

1. Disques de disque dur

HDD est un acronyme qui signifie disque dur. Les disques durs sont là depuis des années et leur principale caractéristique est qu’ils ont des pièces mouvements/mécaniques et utilisent également la technologie de stockage magnétique.

Pendant plus d’un demi-siècle, la technologie des disques durs a été le principal support de stockage dans les ordinateurs. Il y a eu une évolution dans la technologie des disques durs avec le temps en termes de vitesse et de capacité de taille.

Par exemple, les disques durs fabriqués il y a 50 ans étaient plus grands en taille physique, plus lents et avaient une capacité beaucoup plus petite que les disques actuels.

Caractéristiques d’un disque dur :

Capacité de stockage — Les disques durs ont des capacités de stockage variables. La norme pour mesurer la capacité du disque dur est l’octet. La capacité de stockage des disques durs modernes est mesurée en gigaoctets et téraoctets. Jusqu’en 2018, le disque dur le plus grand disponible était 16 téraoctets.

Vitesse — La vitesse d’accès des disques durs est déterminée par la vitesse à laquelle les données des plaques magnétiques sont lues et écrites au fur et à mesure que les plaques tournent. Un disque dur standard peut lecture/écriture à des vitesses d’environ 125 Moctets par seconde.

Le type de connexion affecte également la vitesse et les performances globales des disques durs. Les tours par minute de disques durs mécaniques déterminent également la vitesse.

Par exemple, les disques durs avec un tr/min de 7 200 tr/min sont plus rapides que ceux avec un tr/min de 5 400 tr/min. Cependant, les disques durs sont beaucoup plus lents que les SSD comme nous le verrons ci-dessous.

Type de connexion — Les disques durs se connectent à un ordinateur via un câble de données SATA, parallèle ATA (PATA) ou un câble de données SCSI. Les anciens types utilisaient PATA mais les plus récents utilisent SATA.

Coût — Les disques durs magnétiques sont les moins chers parmi tous les autres disques durs. En raison de leur coût bon marché, ils sont maintenant principalement utilisés comme systèmes de sauvegarde où vous n’avez pas besoin d’avoir une lecture/écriture rapide opérations.

Taille physique — Les disques durs magnétiques sont plus grands que les disques SSD car ils comportent de nombreux composants mécaniques.

Durabilité — Les disques durs sont moins durables car ils ont des composants mécaniques mobiles et leur nature magnétique tend à se détériorer au fil du temps.

Efficacité énergétique — Les disques durs consomment beaucoup d’énergie (6-7) watts.

2. Disques SSD

SSD en entier signifie disque SSD. Comme son nom l’indique, les disques SSD n’ont pas de pièces mobiles, contrairement aux disques durs mécaniques traditionnels.

Au lieu de cela, les disques SSD utilisent la technologie de mémoire flash. Vous pouvez considérer un SSD comme une clé mémoire surdimensionnée car les deux utilisent la technologie NAND pour le stockage.

NAND consiste à sauvegarder les données collectées et les informations sur les micropuces. La technologie NAND permet aux SSD d’enregistrer des données et de les rappeler même après avoir éteint le disque.

Caractéristiques d’un lecteur à semi-conducteurs :

Capacité de stockage — Les disques SSD sont disponibles en différentes tailles. Les tailles les plus courantes pour les SSD vont de 128 Go à 512 Go. Jusqu’en 2018, le plus grand SSD disponible était à 100 To !

Vitesse — Les SSD sont super rapides. En fait, ils sont les plus rapides de tout type de disque dur. Les disques SSD standard offrent des vitesses de plus de 550 Mo par seconde. Les SSD doivent leur prouesse en performance au fait qu’ils n’ont pas de pièces mobiles.

Coût — Les disques SSD coûtent cher. Ils coûtent plus cher qu’un disque dur magnétique ou hybride, mais leur coût ne cesse de diminuer avec le temps.

Durabilité — Les disques SSD sont durables. Comme les disques SSD, comme son nom l’indique, ne comportent pas de pièces mobiles, ils sont moins sensibles aux dommages mécaniques dus aux chocs ou aux vibrations.

Efficacité énergétique — Les SSD consomment moins d’énergie (2-3) wats par rapport au disque dur.

3. Disques hybrides (disque dur et SSD)

Les disques durs hybrides combinent des disques durs et des disques SSD pour utiliser des plateaux magnétiques et une mémoire flash.

Dans les disques durs hybrides, les données et informations les plus fréquemment consultées sont stockées dans la mémoire flash. Le reste des données est stocké dans les plateaux magnétiques. L’objectif est d’ajouter de la vitesse aux disques durs déjà rentables et de haute capacité.

Caractéristiques des entraînements hybrides :

Capacité de stockage — Les disques durs hybrides sont disponibles dans des tailles plus petites, en particulier la partie SSD.

Vitesse — Les disques hybrides sont rapides. Ils sont plus rapides que les disques durs magnétiques car ils utilisent la mémoire flash pour accéder rapidement aux données.

Coût — Les disques durs hybrides coûtent plus cher que les disques durs magnétiques mais sont moins chers que les disques SSD.

Types d’interface de connexion de disque dur d’ordinateur

Dans cette section, nous allons discuter des différents liens qui sont utilisés pour connecter des disques durs au reste du système informatique (généralement à la carte mère de l’ordinateur).

Le type de connexion est crucial car il détermine des facteurs tels que la vitesse, l’évolutivité et la compatibilité. Ils comprennent :

1. Interface SATA

Serial Advanced Technology Attachment, également connu sous le nom de câbles SATA (Serial ATA), remplace les anciens câbles ATA ou PATA parallèles.

Les câbles SATA ont rejoint le marché en 2003 et remplacent les câbles PATA depuis lors. De nos jours, de nombreux ordinateurs utilisent des câbles SATA pour connecter des disques durs et des lecteurs optiques à la carte mère.

SATA utilise la technologie de signalisation série au lieu de la signalisation parallèle, qui est utilisée par les disques durs IDE.

Caractéristiques de l’interface SATA :

Vitesse — Les derniers modèles SATA (SATA III) offrent des vitesses élevées de lecture-écriture pouvant atteindre 600 Mbs par seconde de bande passante réelle ou 6 Gbit/s.

Efficacité énergétique — Interface SATA utilise peu de puissance.

L’intégrité des données — Le protocole SATA facilite l’intégrité des données en détectant et en corrigeant les erreurs.

Performances — Le protocole SATA peut prendre en charge une seule file d’attente de commandes, chacune avec 32 entrées.

Le câblage et la connexion SATA sont beaucoup plus simples car les câbles SATA sont plus flexibles et plus fins.

Les interfaces SATA prennent en charge plus de bande passante que les protocoles PATA.

2. Interface SAS (SCSI)

SAS dans son intégralité est Serial Attached SCSI (Small Computer System Interface). Il s’agit d’une connexion d’interface point à point qui utilise un protocole série. Il remplace le SCSI parallèle, qui utilisait un bus parallèle.

Caractéristiques de SAS :

Vitesse — Les protocoles SAS se sont améliorés au fil des ans. En 2017, le SAS-4, qui bénéficie d’un taux de transfert de données de 22,5 Go par seconde, a été lancé.

Performances — SAS peut prendre en charge une seule file d’attente et avec 254 entrées chacune.

Communication — À l’aide d’extenseurs, SAS permet de communiquer jusqu’à 65 535 appareils.

SAS se débarrasse de l’inclinaison de l’horloge.

3. NVMe

NVMe signifie Non-Volatile Memory Express. Par rapport aux interfaces de stockage héritées, NVMe offre une évolutivité, des performances et une optimisation supérieures.

NVMe est la dernière technologie qui utilise le bus PCI Express (PCIe) pour connecter le périphérique de stockage directement au processeur. NVMe a été conçu pour les SSD afin de fournir la communication d’interface la plus rapide du lecteur SSD vers le processeur.

Caractéristiques de NVMe :

Vitesse — NVMe est plus rapide que SATA dans tous les aspects. Que ce soit son temps d’accès aux données, sa vitesse de lecture-écriture ou ses opérations d’entrée/sortie par seconde, NVMe bat le modèle SATA le plus rapide. Par exemple, NVMe avec SSD peut offrir des débits allant jusqu’à 32 Gigaoctets par seconde.

Performances — NVMe peut prendre en charge jusqu’à 64 000 files d’attente.

Dernier mots

La technologie de stockage numérique et de mémoire ont évolué de manière à beaucoup dans le dernier demi-siècle. Cette évolution a permis d’augmenter les taux de transfert de données et, par la suite, d’augmenter les performances des disques durs et de leurs interfaces.

La réalité est que les périphériques de stockage évoluent, et les disques durs traditionnels sont progressivement éliminés et seront bientôt complètement remplacés par les SSD beaucoup plus rapides connectés à la dernière technologie d’interface NVMe.

vous pourriez aussi aimer