S’installer dans une zone urbaine prioritaire : un bon plan ?

Une zone urbaine prioritaire est un espace propice au développement d’une entreprise, quel que soit son domaine d’activité. Que ce soit en ville ou dans une zone franche urbaine, vous pouvez bénéficier de plusieurs avantages qu’il est bon de connaitre : avantages fiscaux, aides sociales, aides financières, etc. Un petit point sur les zones urbaines prioritaires.

Zone urbaine prioritaire : c’est quoi ?

Les quartiers prioritaires ont été instaurés par la loi de la programmation de la ville et de la cohésion urbaine du 21 février 2014. L’objectif, c’est de favoriser le développement économique dans ces quartiers et booster l’emploi. Aujourd’hui, il y’a près de 1500 zones urbaines prioritaires en France avec un périmètre qui est fixé par le décret n°2014-1750 du 30 décembre 2014.

A découvrir également : Piqures de puces : symptômes, risques, traitements

Pour un centre d’affaires en zone franche, c’est un territoire qui regroupent des quartiers de plus de 10.000 habitants, particulièrement défavorisés (chômage élevé, jeunes non diplômés, faible potentiel fiscal, etc.).

Premier avantage : les aides financiers

Pour les entreprises qui souhaitent s’installer sur cette zone, vous pouvez bénéficier de plusieurs aides financières. Parmi celles-ci, nous avons :

A lire aussi : Un ftour dans un restaurant de Marseille

• France-Active Quarters

C’est un dispositif dont le but est de faciliter l’obtention d’un crédit bancaire. Concernant un projet de création ou de développement, c’est un dispositif qui se porte garant du projet auprès de la banque et couvre surtout 80% de l’emprunt bancaire en cas d’échec.

• Fonds Impact Création

C’est un fond qui est destiné aux créateurs d’entreprises. Si vous souhaitez vous inscrire dans un quartier prioritaire, il faut obtenir un apport personnel suffisant. Le soutien financier obtenu peut varier entre 50.000 et 500.000 euros et dépend largement de l’importance du projet. Le plus souvent, il intervient dans le cadre de complément de financements bancaires.

• Microcrédits

Les microcrédits permettent d’obtenir un soutien financier allant jusqu’à 10.000 euros pour financer plusieurs types de besoins. Vous pouvez aussi bénéficier de prêts d’honneurs jusqu’à 4000 euros, sans intérêts afin de compléter le financement du projet.

• Programme Adle Créajeunes
C’est un programme qui permet de bénéficier d’une formation si vous souhaitez créer votre entreprise. Vous avez entre 18 et 32 ans ? Vous pouvez bénéficier d’une prime de 1000 euros en complément d’un prêt Adie.

Concernant les avantages fiscaux, il faut prétendre à une exonération temporaire de cotisation foncière sur les entreprises. Si vous vous installez dans une zone franche urbaine, vous allez embaucher en priorité une main-d’œuvre locale et vous allez bénéficier d’une exonération d’impôts.

vous pourriez aussi aimer
Abonnez-vous à notre newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

 

You have Successfully Subscribed!