Comment fabriquer des croisillons pour verres : les avantages et les inconvénients

C’est souvent lors d’un déménagement, plus précisément lorsqu’on emballe les objets fragiles comme les verres qu’on pense aux croisillons. En effet, ces derniers sont à placer à l’intérieur du carton ou de la caisse qui recevra les verres et ils vont éviter que les verres se frôlent ou s’entrechoquent entre eux. En deux mots, les croisillons vont sécuriser les verres. Sachez que vous pouvez les fabriquer.

Fabriquer soi-même son croisillon pour verres

Pour la conception de votre croisillon, vous aurez besoin d’une règle, d’un crayon, d’une paire de ciseaux et de carton. Pour que vos verres soient parfaitement protégés, le carton simple cannelure ou le carton classique que vous avez reçu lors de la commande de vos vêtements ne conviendront pas forcément.

A voir aussi : Transformer un abri de jardin en atelier

Ces cartons-là peuvent faire l’affaire si vous comptez ranger vos verres dans un tiroir. Par contre, si vous déménagez ou si vous comptez transporter ces objets fragiles, achetez du carton double ou triple cannelure pour fabriquer votre croisillon. Par contre, si vous déménagez ou si vous comptez transporter ces objets fragiles, achetez du carton double ou triple cannelure pour fabriquer votre croisillon.

Pour la réalisation du croisillon, vous devez prendre les mesures du carton ou de l’élément qui va recevoir les verres. Vous avez besoin de la longueur, de la largeur et de la profondeur. Là, vous pouvez déjà déterminer en fonction des dimensions de vos verres le nombre de compartiments du croisillon.

A lire aussi : Ce qu'il faut savoir sur l'assurance habitation avec Foncia

Prenez maintenant un carton et reportez sur celui-ci les mesures de la largeur et de la profondeur du carton. Pour que le croisillon ne gêne pas la fermeture du carton, vous devez laisser un peu de marge. Vous devez par la suite tracer les futures séparations selon le nombre de compartiments. Sur un autre carton, il faut reporter les mesures de la longueur et de la profondeur.

Tracez également les séparations. Vous pouvez maintenant passer au découpage en suivant les lignes de séparation. Il faut découper jusqu’au milieu des traits. Pour former le croisillon, vous n’avez plus qu’à imbriquer les deux cartons.

Facile à fabriquer, mais …

Les explications ci-dessus vous ont fait comprendre que fabriquer soi-même ses croisillons pour verres n’est pas si compliqué. Vous pouvez alors fabriquer les vôtres, mais avant de passer à table pour la conception, vous devez acheter du carton. Oui, vous allez être obligé d’en acheter si les cartons que vous avez chez vous vous semblent moins solides. Avec des cartons classiques, vos verres risquent bien la casse pendant leur manipulation et leur transport.

Les cartons double et triple cannelure ne sont pas si chers : sur le marché, un modèle double cannelure 50 x 30 x 30 cm vous coûtera moins de deux euros à l’unité. Vous vous en doutez bien qu’un seul carton ne suffira pas. Si vous devez investir une dizaine d’euros dans la fabrication d’un croisillon, pourquoi ne pas acheter directement un croisillon déjà fait qui vous reviendra au même prix ?

Vous éviterez ainsi de perdre du temps dans la conception. Précisons tout de même que si vous avez des verres dans des dimensions non-standards, vous ne trouverez pas forcément des croisillons adaptés sur le marché. C’est bien là l’intérêt de fabriquer soi-même ses croisillons pour verre.

vous pourriez aussi aimer