Une augmentation prochaine de la manutention et de la logistique portuaire

Les activités de Bolloré Transports & Logistics sont maintenant cédées au groupe breton Kuhn en France. Il s’agit d’un nouvel ensemble qui va assurer la couverture de la plupart des ports de commerce de l’hexagone. Le groupe Kuhn est un groupe d’une grande puissance, car disposant de 620 collaborateurs, et de 120 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Un grand avantage pour le groupe Kuhn dans le cadre de ce rachat

C’est l’ensemble de ses activités qu’a décidé de céder le groupe Bolloré Transport & Logistics à son concurrent, le groupe breton Kuhn. Le président de l’Union nationale des industries de la manutention dans les ports français, Christian de Tinguy, est affecté par le départ de Bolloré des ports français.

A découvrir également : Comment devenir agent de chambre mortuaire ?

Il soutient que ce départ leur fait mal, car leurs ports perdent un grand acteur historique. Il n’a pas manqué de souligner l’ensemble des avantages que le groupe Bolloré apporte au groupe Kuhn. Il se réjouit du fait que les implantations de Bolloré ne tombent pas dans les escarcelles d’un groupe étranger.

Les avantages apportés au groupe Kuhn par le groupe Bolloré

Tous les acteurs dans le domaine de la manutention portuaire comme le Groupe Ottaviani reconnaissent les avantages apportés au groupe Kuhn par le groupe Bolloré. Kuhn dispose désormais de 320 collaborateurs qui sont répartis entre 14 ports. Avant le rachat des activités du groupe Bolloré, Kuhn avait à sa disposition 10 ports.

A lire aussi : Hager : découvrez ses solutions électriques et systèmes innovants

Avec ce rachat, le groupe va désormais avoir à sa disposition le port de Rouen, le port de Saint-Brieuc, celui de Rochefort, de Sète, de Dunkerque, et des Sables-d’Olonne. Les activités du groupe Kuhn sont désormais réparties entre la manutention portuaire, l’affrètement, le stockage, et la consignation des navires.

Le rachat entrera en vigueur à l’automne

La cession qui a eu lieu entre les deux groupes a eu lieu à la fin du mois de juillet. C’est à partir de l’automne qu’il sera entièrement concrétisé. Cela se justifie par le fait que le rachat doit être soumis à l’avis de l’Autorité de la concurrence. La direction de l’entreprise brestoise précise que ce rachat permettra de créer une offre complète sur le territoire national.

Le groupe Bolloré Transports & Logistics a tenu à justifier son désengagement des quais. Il explique que cela est dû par un recentrage de ses activités de logistique portuaire et de manutention sur les marchés internationaux où il est déjà présent. C’est le cas de l’Asie et de l’Afrique de l’Ouest.

Les défis à relever pour le groupe Kuhn dans cette nouvelle phase de croissance

Avec cette nouvelle acquisition, le groupe Kuhn doit relever de nombreux défis pour continuer sa croissance. Il doit composer avec des régulations portuaires différentes dans chaque pays où il est présent. Effectivement, chaque port a ses propres règles en matière de manutention et de logistique portuaire.

La concurrence dans ce secteur est très forte et les marges sont souvent faibles. Pour rester compétitif face à des géants comme CMA CGM ou Maersk Line, Kuhn devra être en mesure d’optimiser ses coûts tout en améliorant la qualité de ses services. Il devra aussi adapter son organisation aux nouvelles exigences du marché afin de garantir une efficacité optimale.

L’évolution technologique rapide impose au groupe Kuhn une modernisation constante de son équipement et une formation continue pour ses employés afin qu’ils puissent faire face aux nouveaux outils numériques qui révolutionnent le secteur.

Malgré ces défis majeurs à relever, Kuhn se montre confiant quant à sa capacité à poursuivre sur sa lancée et consolider encore davantage sa position sur le marché global de la logistique portuaire.

Les impacts de cette augmentation sur l’emploi et l’économie locale

L’augmentation prévue de la manutention et de la logistique portuaire aura des impacts significatifs sur l’emploi local ainsi que sur l’économie régionale. Le développement du transport maritime entraîne une augmentation des besoins en main-d’œuvre pour les entreprises spécialisées dans ce secteur.

Avec cette hausse attendue, le groupe Kuhn devrait recruter davantage d’employés pour répondre à cette demande croissante. Cela se traduira par une création d’emplois directs mais aussi indirects, notamment auprès de sous-traitants qui fourniront divers services aux entreprises.

Les retombées économiques liées à cette augmentation seront importantes pour la région. Les activités portuaires génèrent un important volume d’affaires avec des répercussions directement liées à l’économie locale : hôtellerie, restauration, transport routier ou encore maintenance navale.

Ces effets positifs ne doivent pas occulter certains risques liés au secteur de la logistique portuaire. Effectivement, l’accroissement du trafic maritime peut avoir un impact environnemental important si toutes les mesures nécessaires ne sont pas mises en place afin de limiter cet impact.

Il est donc crucial que le développement économique s’appuie sur une stratégie responsable et durable qui permette de garantir la qualité environnementale tout en participant au dynamisme économique local.

vous pourriez aussi aimer