Gardiennage et travail temporaire : des activités différentes, mais une même misère

Le gardiennage et le travail temporaire sont des activités légèrement similaires. Pour tous les deux, il faudra embaucher des individus. Mais ces derniers sont très souvent mal rémunérés. On dit d’ailleurs que leur salaire est généralement en deçà du SMIG. Sur le plan légal, elles ont été parfaitement bien réglementées, même si dans certains cas elles peuvent s’entremêler. Il n’est possible pour les agences d’intérim d’embaucher des agents de sécurité que dans des situations bien précises, lesquelles ont d’ailleurs été précisées par la loi.

Ce qu’il faut savoir sur le gardiennage et le travail temporaire

Le gardiennage et le travail temporaire sont des activités distinctes. Pourtant, elles ont bien un point en commun. Que ce soit pour une agence de gardiennage, ou pour un travail temporaire, les salaires restent misérables. L’armée d’employés corvéables est toujours mal rémunérée. Ils sont généralement payés en dessous du SMIG. Le pire dans tout cela, c’est que les travailleurs sont prêts à accepter toutes sortes de conditions juste pour leur petit salaire. On dénombre un grand nombre d’entreprises qui n’hésitent pas à profiter de cette situation et à exploiter les jeunes travailleurs, même s’il existe une loi contraignante qui se charge de réguler la situation.

A lire aussi : Créer son système domotique à petit prix - LDPT

Pour Ahmed Laksiouar, consultant en droit de travail, cette situation s’explique surtout par l’absence de contrôle, laquelle résulte de l’insuffisance des effectifs de l’inspection du travail. De plus, ces sanctions sont loin d’être dissuasives.

Revoir les salaires dans ces secteurs d’activités

Quand on prend le temps de bien cerner la situation, il devient urgent de revoir les salaires de tous les travailleurs évoluant dans le domaine du gardiennage et travail temporaire. À ce titre, il faudrait aussi songer à revoir le contrat. Le contrat temporaire ou d’intérim ne devrait en aucun cas dépasser une durée déterminée de trois mois. On ne saurait le renouveler plus d’une fois. Si le contrat est renouvelé à deux reprises (ou plus), l’employé devrait être considéré comme étant un salarié avec un CDI. Dans ces conditions, la rémunération devra être revue. L’intérimaire doit toujours être payé en fonction de ses heures de travail.

A lire aussi : Quelques idées de génie pour utiliser la pierre en extérieur

Par contre, pour les entreprises de gardiennage, la loi prévoit qu’elles peuvent employer des salariés douze heures par jour, sans pour autant qu’une rémunération supplémentaire ne soit imposée. Les cas ne sont donc pas les mêmes. Néanmoins, les sociétés sont tenues de revoir la somme qu’elles versent à leurs employés.

vous pourriez aussi aimer
Abonnez-vous à notre newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

 

You have Successfully Subscribed!