Découvrez la yamaha mt-09 : la nouvelle sensation des routes

Raffinement et beauté ne sont peut-être pas les qualités premières de la MT-09, mais ce qui est sûr, c’est que peu de motos rivales lui arrivent à la jante en matière de sensations. Disponible à 9499 euros, le roadster Yamaha se veut plus puissant, plus léger et mieux équipé.

Une innovation éprouvée

Pour la version 2021 de la mt 09, le constructeur japonais a consenti à quelques améliorations techniques. Pour cette amélioration, Yamaha n’a pas rechigné sur l’utilisation de sa banque de périphériques pour équiper la moto. A commencer par la commande d’accélérateur. Bien qu’elle soit la même qui équipe les YZF-R1 depuis 2015, cette commande est maintenant bien visible, sans les deux câbles de poulies qui vont du guidon à la colonne de direction.

A découvrir également : Comparatif des sites de location de voiture : découvrez celui qui correspond le mieux à vos attentes

La poignée répond parfaitement à la précision qu’on attend d’elle, avec une résistance en main et un passage instantané de l’information. L’accélération est désormais bien dosée, grâce aux 4 modes de conduite. Cette moto est certes très sportive, mais elle ne fatigue pas comme les autres versions.

Quant au système de frein, il reprend également les pièces de R1, avec les étriers 4 pistons à fixation radiale. Le maître-cylindre lui vient de la R6, qui remplace astucieusement le système axial que l’on voit sur toutes les versions précédentes. Le tout est supervisé par une centrale ABS Bosch 9.1MP. C’est bien la première fois qu’une MT-09 est équipée d’un ABS. Ce contrôle de motricité/glisse ainsi que le soulèvement de la roue avant peuvent être réglés individuellement à l’arrêt.

A lire aussi : Peut-on changer de voiture en cours de LLD ?

L’ennemi de la MT-09, le poids

Lors de sa conception des pièces de fonderie, Yamaha a fait la chasse aux grammes superflus. Via de nouvelles technologies, son châssis en aluminium coulé sous pression est équipé d’une section plus fine par endroit. Cet élément présente néanmoins de meilleures propriétés physiques. Quant au bras oscillant, il n’est pas le même, avec cette fois une courbure moins importante.

Résultat, ce sont 1750 grammes de gagné avec ces deux pièces, soit 2,3 kg sur le châssis. Pour les jantes, ils ont permis d’épargner 700 grammes par roue, grâce à une forge en rotation. Le métal ne fait d’ailleurs que 2mm d’épaisseur. Le fait de gagner en masses non-suspendues représente un énorme avantage, surtout qu’elles sont chaussées de Bridgestone S22.

Son axe de direction est 39mm plus bas avec ce nouveau châssis. Sa fourche KYB est entièrement réglable et est raccourcie de 30mm pour mieux charger l’assiette de la moto vers l’avant. De cette manière, on est plus dans une position « streetfighter ». Son amortisseur est également réglable en précharge et en rebond.

Cela n’empêche qu’il ne progresse en devenant trop dur. Dans cette nouvelle position, l’avant se veut très vif. Son bras de levier est doté d’un guidon droit, 15mm plus haut avec d’énormes pontets et un angle de chasse de 25°. La moto reste très vive au détriment de la stabilité. En effet, le moindre mouvement fait se dandiner la MT-09. Lors d’une pente, l’effet s’accentue sous la charge avant de la moto. Il est important de faire attention lors d’une entrée en virage.

vous pourriez aussi aimer