Découvrir la Géographie Sacrée de Mbacké Diop

Dans ce reportage, Monsieur Mbacké Diop, auteur de la Géographie Sacrée est invité à s’ouvrir au sujet de son œuvre. Une introduction montre des images évoquant le Coran, le livre sacré des musulmans. L’on peut y apercevoir des plans de fidèles, qui pratiquent leur religion à travers le monde. Pour les musulmans, il est la parole immuable de Dieu, une source inépuisable de vérité et de sagesse… L’écrivain et la journaliste se font face dans un cadre intimiste et relativement épuré, afin de pouvoir échanger au sujet de son ouvrage. Quels messages souhaite-t-il faire passer ? L’écrivain se livre au sujet des profondeurs cachées et à découvrir de nouvelles notions. Mbacké Diop présente donc son livre : « La Géographie Sacrée » qui offre une perspective unique sur « le Livre » sacré de ceux qui ont embrassé l’islam.

Monsieur Mbacké Diop, écrivain et universitaire, est le cerveau derrière « La Géographie Sacrée » Ainsi, il raconte son parcours académique l’a mené de Dakar à Paris, où il s’est spécialisé dans le secteur SAP. Aujourd’hui basé à Bruxelles, il a consacré une grande partie de sa carrière à étudier les relations entre les latitudes et les versets du Coran, développant de ce fait le concept et la théorie de « géographie sacrée ».

Lire également : Gagner aux paris foot : nos conseils

Une correspondance étonnante entre le Coran et la Géographie ?

Mais qu’est-ce que la géographie sacrée, au fond ? demande la journaliste.

Selon Mbacké Diop, le principe consiste à remplacer les sourates par les latitudes et les versets par les longitudes, établissant ainsi une correspondance entre les événements décrits dans le Coran et les lieux géographiques sur notre planète. Sur un ton passionné, il dévoile ce qui l’a marqué lors de ses recherches.

A lire en complément : Comment planifier et profiter d'une croisière MSC Grands Voyages inoubliable

Les résultats de ces correspondances sont parfois si impressionnants qu’ils laissent sans voix, soulignant la précision avec laquelle les versets et les endroits se complètent.

À une époque où l’islam est au centre de l’actualité, cette approche peut contribuer à éclairer et à corriger certaines idées fausses sur le Coran et l’islam. La désinformation et les mauvaises interprétations des textes sacrés ont souvent terni l’image du Coran. Ainsi, la géographie offre une perspective unique pour renouveler la compréhension du Livre saint des musulmans. Mbacké Diop approfondit son discours, répondant précisément aux réponses de la journaliste. Dans cette ambiance feutrée et « cosy », les deux personnes peuvent se livrer l’une à l’autre, échanger au sujet de ce livre mystérieux.

Révéler des événements historiques pour anticiper l’avenir et comprendre le présent

Lors du documentaire, l’interview se concentre surtout sur l’appréhension de l’avenir comme du passé ou présent de cette théorie a permis de comprendre des correspondances étonnantes. Par exemple, l’hypothèse de l’agonie de la mort sous une latitude particulière a été liée à un camp de concentration, soulevant des questions sur la capacité de cette méthode à anticiper des événements majeurs de l’histoire. Bien que ces découvertes concernent des phénomènes passés, elles soulignent la possibilité de prévoir des éléments futurs en utilisant cette approche.

Une autre découverte importante établit une connexion entre Moïse, le buisson ardent, et le temple d’Akhénaton. En appliquant la géographie sacrée à la sourate du buisson ardent, l’auteur s’est retrouvé en Égypte, plus précisément dans le temple d’Aton.

Cette découverte suggère un lien profond entre Moïse et le temple d’Akhénaton, ouvrant de nouvelles perspectives pour la compréhension de ces récits religieux

En utilisant la géographie sacrée, Mbacké Diop a également pu relier l’exil des compagnons du Prophète en Éthiopie au Soudan, corroborant ainsi les événements historiques. De plus, il a identifié une correspondance entre la vache d’or mentionnée dans la sourate 20 et la vénération des vaches en Inde, en particulier la déesse Kali… L’une des découvertes les plus marquantes de Mbacké Diop est la correspondance entre le récit de la création d’Adam dans le Coran et l’Afrique. La géographie sacrée place le berceau d’Adam en Afrique, ce qui s’harmonise avec la compréhension scientifique actuelle selon laquelle le premier être humain était originaire du continent africain. Enfin, Mbacké Diop évoque avec sensibilité le sujet de l’Ukraine, dont l’adhésion à l’Union Européenne est une possibilité.

Aujourd’hui, la théorie de la géographie sacrée de Mbacké Diop est présentée dans son ouvrage, invitant chacun à vérifier ces correspondances par eux-mêmes. Cette approche participative représente une occasion de revisiter le Coran sous un angle novateur, en explorant les coordonnées géographiques associées à ces événements religieux majeurs. Dans cette entrevue entre la journaliste et l’écrivain, Mbacké Diop explique sa théorie et la développe avec minutie.

Finalement, cette théorie de Mbacké Diop offre une perspective particulière sur le Coran, soulignant les liens entre les versets et les lieux géographiques. Elle peut contribuer à approfondir notre compréhension de ce texte sacré et à ouvrir la voie à de nouvelles réflexions sur son contenu et son histoire.

vous pourriez aussi aimer