Les différentes étapes de la fabrication associée par ordinateur

La révolution industrielle a changé beaucoup de choses dans le monde. Il a apporté l’usinage qui a transformé nos modes de consommation. En effet, il est bien plus facile maintenant d’avoir accès à certains types de produits et dans une quantité suffisante. On peut aussi noter que ce secteur a beaucoup évolué avec les avancées qui ont été réalisées dans le domaine informatique. Les commandes et les tâches qui autrefois étaient réalisées manuellement sont automatisées, mais aussi programmées grâce à la fabrication assistée par ordinateur. Cette programmation se fait grâce à des logiciels conçus à cet effet et se réalise étape par étape. Pour cela, un logiciel de programmation tel que 3idm sera indispensable dans le processus.

Première étape : la modélisation 3D

La fabrication assistée par ordinateur est la dernière trouvaille technologique en matière d’usinage. Elle permet notamment de rendre le travail plus rapide et plus aisé grâce à une automatisation du travail. Pour ce faire, la première étape consiste à modéliser la pièce à fabriquer. Il s’agit de la modélisation 3D. Celle-ci s’apparente à une maquette. Cependant, elle est réalisée sous forme numérique. La machine qui est chargée de fabriquer la pièce s’inspire donc de cette modélisation. Il est ainsi important qu’elle soit bien réalisée.

A voir aussi : Est-il nécessaire d’avoir un traiteur pour son anniversaire ?

Deuxième étape :la programmation des parcours outils

Après avoir exécuté l’étape de la modélisation et importé le modèle 3D sur le progiciel de FAO, il est nécessaire de passer à la programmation des parcours outils. Le parcours est au centre de l’activité de la FAO. Pour effectuer cette tâche, le professionnel doit prendre en compte de nombreux facteurs tels que les stratégies d’usinage, les choix des outils qui permettront d’effectuer le travail, mais aussi les vitesses et les sens de découpe de la pièce. C’est ainsi un ensemble d’éléments qui viendront intervenir dans ce sens.

Troisième étape : la génération d’une commande ISO

Après avoir exécuté la programmation outil, il suivra la génération de commande ISO. C’est une action qui permet le pilotage de la machine-outil à commande numérique. Cette conversion se fait par le biais d’un programme qu’on appelle post processeur. Son développement se fait en langage C ou VB. Il est possible dans ce cas de figure de trouver des éditeurs de logiciels spécialisés dans ce domaine et en mesure de développer ce type de projet.

A lire également : Digestion difficile : 10 remèdes de grand-mère ou naturels pour l'améliorer

Quatrième étape : la simulation d’usinage

La simulation d’usinage permet de visualiser le résultat que pourrait potentiellement le logiciel pour la fabrication d’un objet précis. Pour cela, il existe aussi des logiciels de simulation qui sont totalement indépendants du programme utilisé.
Cinquième étape : l’exécution du travail par la machine par transfert
Après avoir obtenu le fichier ISO, il est transféré vers la machine-outil à commande numérique qui exécute directement le travail.

vous pourriez aussi aimer
Abonnez-vous à notre newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

 

You have Successfully Subscribed!