Pourquoi les startups préfèrent le statut de SAS ?

Pour créer son entreprise il faut forcément penser à son statut juridique. À cet effet le choix peut-être fait entre la SARL, la SA, l’EI (ENTREPRISE INDIVIDUELLE) ou encore la SAS. Mais chaque statut a ses exigences et avantages. Ce faisant, les entreprises se rallient au statut qui leur convient le mieux. Quant aux startups, elles ont une préférence pour la SAS. Pourquoi donc cette préférence ? Les lignes suivantes du présent article vous en disent long.

SAS, un statut moins protocolaire

Formalités SAS

A découvrir également : Comment devenir agent de chambre mortuaire ?

La forme de société la plus utilisée par les entrepreneurs est la Société par Actions Simplifiée due aux  facilités d’acquisition du statut qu’elle offre.  En effet, la SAS ne réclame pas de montant minimum de capital  social pour son adhésion. Aussi, elle peut bien être constituée par des personnes morales ou physiques. Par ailleurs, elle autorise les différents associés à faire des apports en numéraires ou en nature indifféremment. Ceci favorise alors une certaine flexibilité dans les apports.

De même, ce statut favorise  une flexibilité des levers de fond. Autrement dit, en SAS, il est plus aisé de faire intégrer de nouveaux actionnaires dans le capital. Sur le net, vous pouvez vous procurer un exemple de statuts de SAS. Il faut noter que la Société par Actions Simplifiée est particulièrement souple en ce qui concerne son mode de fonctionnement.

A lire en complément : Démarrer une franchise de location de voiture : Les étapes clés pour réussir

La souplesse de la Société par Actions Simplifiée et le fonctionnement des startups

La startup est une entreprise qui connait beaucoup de modifications dans son fonctionnement au fil du temps. Autrement dit, rien n’est fixé au début et donc elle connait maints changements au cours de son existence. Ceci dit, le mode de gouvernance de ces startups sera dynamique. Et donc de nouvelles règles verront le jour. Notez que les startups vivent dans l’innovation. Ce faisant, de nouvelles clauses spécifiques doivent être conformes à la nouvelle étape. À ce jour, seule la SAS donne main libre aux associés d’adapter les règles d’organisation et de gouvernance aux progrès de la société.

Par ailleurs, le progrès que connaîtra la startup nécessitera de grands moyens. Et pour cela, il faudra forcément trouver de nouveaux actionnaires qui peuvent apporter le capital nécessaire. Ainsi, ladite startup aura besoin d’une levée de fonds pour atteindre son ultime objectif. À cet effet, la SAS offre la flexibilité aux nouveaux investisseurs d’intégrer le système. En effet, en rédigeant les statuts de la startup, la SAS permet d’intégrer des clauses facilitant l’entrée de nouveaux associés. Aussi, la SAS à ces adhérents d’organiser la liquidité des titres.

La SAS  et la fiscalité

Fiscalité SAS

Les startups ont souvent tendance à explorer d’autres nouveaux domaines dans leurs quêtes d’innovation. Ce faisant, elles peuvent être amenés à investir dans des projets risqués dont la rentabilité n’est toujours pas certaine. Avec les statuts de la SAS, la responsabilité des investisseurs est limitée pour ce qui est des sommes avancées dans le projet. En outre, le statut de la Société par Actions Simplifiée permet de mettre son patrimoine personnel à l’abri de ses créanciers. De ce fait vous ne craindrez pas investir pour innover.

Les avantages en termes de levée de fonds pour les startups en SAS

Dans le cadre des levées de fonds, la SAS est un choix plus avantageux que les autres statuts juridiques. Les investisseurs ont généralement besoin d’avoir une vision claire du projet pour y placer leur argent. Le statut de la SAS a l’avantage de pouvoir offrir des actions avec différentes modalités. Par exemple, les actionnaires pourront choisir entre des actions ordinaires qui donnent droit à un vote et à une rémunération ou bien des actions préférentielles sans droit de vote mais avec un dividende fixe. Cette flexibilité permet aux fondateurs de s’adapter aux besoins et exigences financières spécifiques des investisseurs.

La SAS bénéficie aussi d’un régime fiscal intéressant pour les startups en phase de croissance rapide. Effectivement, dans le cadre d’une augmentation du capital social par incorporation des réserves ou par émission d’actions nouvelles, il n’y a pas d’imposition sur la prime émise (sauf exceptions). De même, les cessions d’actions sont soumises à une taxation forfaitaire au taux réduit de 12,8%, ce qui représente un atout considérable lorsqu’il s’agit notamment d’introduire sa société en bourse.

Opter pour le statut juridique SAS présente plusieurs avantages notables tant sur le plan financier que fiscal pour les startups innovantes cherchant à lever rapidement des fonds tout en protégeant leur patrimoine personnel ainsi que celui de leurs associés et/ou actionnaires.

La SAS, un choix judicieux pour les projets à forte croissance

La SAS est aussi un choix judicieux pour les projets à forte croissance. Effectivement, la fiscalité avantageuse dont bénéficie ce statut permet aux startups en phase de développement d’optimiser leur trésorerie. Elle offre une grande liberté dans l’aménagement des règles de gouvernance et dans la répartition des pouvoirs entre les différents acteurs impliqués.

Le choix du statut juridique SAS s’avère particulièrement pertinent pour les projets innovants nécessitant un financement important tout en conservant une souplesse managériale optimale. Cette structure présente aussi l’avantage d’être facilement adaptable à une évolution rapide du projet grâce à sa capacité à intégrer rapidement de nouveaux associés ou investisseurs.

En choisissant la SAS, les fondateurs peuvent aussi profiter d’une meilleure flexibilité concernant le partage des bénéfices. Effectivement, ils ont la possibilité de fixer au préalable dans leurs statuts les modalités selon lesquelles seront répartis ces derniers entre eux et/ou leurs actionnaires. Ils peuvent ainsi attribuer plus ou moins de parts selon leur contribution respective au projet ou encore favoriser certains actionnaires plutôt que d’autres en fonction de critères spécifiques tels que le temps passé sur le projet ou encore leur implication financière.

Au-delà des avantages fiscaux et financiers qu’il procure, choisir le statut juridique SAS peut aussi avoir un impact positif sur l’image véhiculée par votre entreprise auprès des investisseurs potentiels. Les garanties offertes par ce format juridique sont effectivement très appréciées des professionnels de l’investissement, qui voient dans la SAS une structure fiable et solide. Face à un marché particulièrement concurrentiel, choisir cette forme d’entreprise peut donc constituer un véritable atout pour les startups ambitieuses cherchant à se différencier.

vous pourriez aussi aimer