Tout savoir sur les emballages alimentaires

Conservateurs, isolants,  pour des transports sans contamination, les emballages alimentaires sont les alliés du quotidien. Retrouvés dans la maison, au supermarché ou encore dans les restaurants, ces emballages restent des produits indispensables. Ils utilisent des matières différentes selon les besoins de chacun. Nous les manipulons tous les jours mais que savons-nous exactement des emballages alimentaires ?

A lire également : Comment bien choisir son avocat pour son divorce ?

Petite histoire des emballages

Depuis des années, les préférences pour les emballages sont de plus en plus importantes. Depuis le début de l’industrialisation, on commence à remarquer la présence d’emballages en carton. Quelques années plus tard, l’engouement pour les plastiques prend de l’ampleur car pouvant contenir plus facilement les liquides.

Sans compter que ce matériau est plus léger. Avec l’industrialisation de la fabrication alimentaire vient sur le marché l’emballage alimentaire en aluminium. Cela sans compter l’augmentation des demandes des villages. Il fallait ainsi transporter les aliments sans les abîmer.

Lire également : Comment préparer la liste des invités à un mariage ?

La mondialisation du commerce a ainsi entamé des besoins plus importants : préserver les aliments le plus longtemps possibles. Utiliser un emballage devient ainsi primordial.

Une conservation optimale des denrées alimentaires

Les aliments, de par leur nature, sont facilement périssables en fonction de l’environnement et des conditions de conservation. Leur détérioration découle d’une action biologique et on ne peut pas la stopper mais on peut la ralentir au maximum.

Dans cette perspective, le but est ainsi de faire à empêcher le développement de bactéries, champignons et retarder l’oxydation des  graisses. Pour que les aliments aient des durées de vie plus longues, il faut ainsi contrôler ces dégradations.

Et les emballages alimentaires vont être utiles. Après recours à différentes méthodes de conservation : séchage, mise sous vide, salaison, pasteurisation,…les aliments sont scellés dans des emballages alimentaires pour mieux les conserver selon une date limite marquée sur l’étiquette.

Les types d’emballages alimentaires

Sur le marché, on retrouve principalement les emballages alimentaires ménagers et les emballages primaires. Si le premier type est juste pour englober tous les aliments en général, les emballages primaires, eux, sont les termes pour définir les emballages qui entrent en contact directement avec le produit selon les fonctions à remplir.

Au supermarché, on retrouve aussi la typologie suivante : les pots et barquettes en plastique, les boites de conserves en acier, les sachets en papier, les sachets en plastique, les boîtes, cannettes en aluminium, les pots et bouteilles en verre et ceux en plastique.

Les indispensables emballages alimentaires en aluminium

Dans tous les marchés et auprès de la quasi-totalité des consommateurs, c’est l’emballage en aluminium qui connait le plus de succès. Léger, souple, facile à recycler, l’aluminium reste un matériau facile à utiliser. On retrouve surtout les barquettes qui sont d’excellents conservateurs pour les aliments cuits.

L’autre avantage de ce type d’emballage est sa capacité à résister à la chaleur. On peut donc y conserver sans problème des aliments chauds. Pour autant, il n’est pas délaissé par les aliments surgelés et grillés. Dans les restaurants et distributeurs alimentaires, l’aluminium est privilégié car il conserve le gout et la saveur des nourritures. Sans compter que vous pouvez le placer au micro-onde, il ne risque pas de fondre.

La fin de vie des emballages alimentaires

Les emballages alimentaires ne sont pas toujours éternels. On présente quatre niveaux de vie possible pour les emballages :

  • Le recyclage : c’est le cas de l’aluminium et des cartons. Le produit est introduit de nouveau dans la production à l’aide du recyclage.
  • La valorisation énergétique: elle concerne les emballages alimentaires incinérés pour être transformés en énergie
  • L’enfouissement ou l’enterrement
  • La réutilisation : pour les emballages profitant d’une seconde vie. Par exemple une boite de conserve transformée en petit pot de biscuits.

vous pourriez aussi aimer
Abonnez-vous à notre newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

 

You have Successfully Subscribed!