Les 15 métiers incontournables de la finance d’entreprise

L’auditeur interne (jeune diplômé : entre 30 et 40 K€; jeune cadre : entre 40 et 50 K€; cadre confirmé : entre 50 et 80 K€ et plus pour le responsable de l’audit interne) a pour mission d’aider l’entreprise à atteindre ses objectifs en évaluant, par une approche systématique et méthodique, ses processus de management des risques et de contrôle interne, son organisation, et en faisant des propositions pour renforcer son efficacité. Pour ceux qui l'ont déjà visité, ou ceux qui n'ont pas le temps de naviguer entre les tours, cette page vous donne un accés rapide à l'ensemble de nos fiches métiers.

L’expert-comptable (jeune diplômé : entre 30 et 35 K€; jeune cadre : entre 35 et 45 K€; cadre confirmé : entre 45 et 80 K€ et plus, suivant la nature du cabinet et le volume d’activités) a pour mission de garantir la fiabilité des comptes de l’entreprise produits en conformité avec les législations comptables, sociales et fiscales. Ainsi, dans une PME qui réalise moins de 50 millions d’euros de chiffre d’affaires, le salaire fixe brut annuel d’un responsable administratif et financier s’élève entre 50 000 et 80 000 euros, d’après Robert Half, et le salaire variable peut représenter jusqu’à 15 % de ce montant.

A voir aussi : Petits soins pour se sentir belle et bien

Dans les faits, si quelques filières, notamment dans la finance de marché, sont moins dynamiques, ce n’est pas le cas de certains métiers dans la finance d’entreprise qui offrent même actuellement de prometteuses perspectives de carrière.

Toutes les fiches métiers sont accessibles dans la Cité des Métiers, l'univers 3D de tous les métiers de la Finance construit pour vous faire découvrir de manière ludique et pédagogique les métiers clefs de la Banque, de l'Assurance du Conseil et de l'Audit.

A lire aussi : L'allergie aux sulfites présents dans le vin et effets secondaires

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

–          Le contrôleur de gestion : fournit à sa direction le résultat de ses analyses économiques et financières, nécessaires au pilotage opérationnel et stratégique de l’entreprise. Il faut dire que les grands cabinets d’audit et d’expertise comptable cherchent à tout prix à recruter de jeunes diplômés disposant d’un DSCG, d’un master CCA ou d’un diplôme d’école de commerce. –          Le responsable de la communication financière :gère la relation de l’entreprise avec les actionnaires les investisseurs et l’ensemble de la communauté financière. Dans ce contexte, « la compétence Big Data sera de plus en plus incontournable pour les acteurs bancaires, fintech ou encore les sociétés de gestion qui devront renforcer l’interopérabilité des données.

Une formation en comptabilité ouvre d’autant plus de portes que tous les métiers du chiffre recrutent actuellement d’après lui, qu’il s’agisse de comptables, de contrôleurs de gestion, de responsables comptables ou de directeurs financiers.

Ce poste nécessite une très bonne connaissance dans plusieurs secteurs (branche d’activité dans laquelle vous souhaitez travailler, en maitrisant les aspects opérationnels stratégiques, les outils financiers, le contrôle de gestion,. 5 – Les métiers du conseil et de l’audit légalLe consultant en transaction services (jeune diplômé : entre 36 et 40 K€ + part variable; jeune cadre : entre 40 et 50 K€ + part variable; cadre confirmé : entre 50 K€ et 80 K€ + part variable) participe à l’élaboration de due diligences comptables et financières, dans le cadre d’opérations d’acquisition et de cession pour le compte de clients Corporate et / ou Private Equity.
Le consolideur (jeune cadre : entre 40 et 50 K€; cadre confirmé : entre 50 K€ et 70 K€ et plus selon la taille du groupe) a pour mission de présenter les états financiers d’un groupe, de traduire fidèlement sa réalité économique. Ce que j’y ai trouvé: la variété des fonctions et le rôle majeur que joue le DAF dans le fonctionnement de l’entreprise, un aspect communication qu’il faut absolument bien appréhender (faire comprendre et partager les chiffres), l’aspect très didactique de la fonction, le fait de pouvoir l’exercer dans des sociétés et des métiers différents. De nos jours, les cadres des métiers de  la finance d’entreprise ont un rôle de plus en plus tourné vers le contrôle, le reporting, l’analyse et la mise en forme d’une information de plus en plus abondante et complexe.

Le poste de DAF en PME est pluridisciplinaire (comptabilité, contrôle de gestion, fiscalité, trésorerie, droit commercial, droit des sociétés, droit du travail, RH, relations internes et externes,. Aussi l’anticipation et la mise en application des règles (Bâlle III, Solvency II, EMIR, CRD4…) les obligent à staffer leurs équipes de compliance mais aussi plus largement s’intéresser aux profils de juristes en soutien des métiers ou sur des fonctions support (type RH avec des spécialistes « comp & ben » qui maîtrisent les nouveaux enjeux liés à l’encadrement de la rémunération). Des startups à l’instar de Finexkap qui titrise les créances clients se sont déjà engouffrés dans la brèche avec un certain succès : la société a récemment levé 23 millions d’euros.

J’ai une expérience de plus de 15 ans que je peux décomposer en 2 périodes distinctes : d’abord dans le secteur libéral au sein de PWC, je m’y suis spécialisé dans le reporting et la révision de filiales de groupes internationaux et j’y ai développé des méthodes de travail et de la rigueur.
Le risk manager (cadre confirmé : entre 60 et 100 K€ et plus, selon le niveau de responsabilités et d’expertise) permet à l’organisation de prendre des risques maîtrisés, définit, déploie et anime un dispositif de gestion des risques (toutes les menaces et absences d’opportunités de l’entreprise). Expérience réussie de plus de 14 ans dans différents domaines de la finance, expert comptable stagiaire en cabinet, responsable comptable en usine automobile, responsable financier dans le négoce et depuis 3 ans dans un poste de Directeur Administratif et Financier dans le domaine de la distribution pétrolière. Du côté de la finance de marché, les jeunes étudiants peuvent se tourner davantage vers le secteur bancaire qui recherche de jeunes talents, dans les métiers de la banque d’affaires, notamment en fusion-acquisition. –          Le responsable des normes comptables : il est le garant de la transposition des normes comptables  applicables aux activités de l’entreprise et de leur formalisation schémas comptables.

Le top 5 des métiers de la finance pour les profils juniors

Ces professionnels se réjouiront également du retour de la titrisation, qui marque le basculement du modèle « originate-to-hold » vers le modèle « originate-to-distribute ».

Historiquement très présent dans l’industrie, il intervient aujourd’hui aussi dans les grandes sociétés du tertiaire visées par des restructurations ou des changements d’organisation, ainsi que dans les entreprises publiques qui basculent dans le privé (ONF, La Poste…).

De formation supérieure de niveau Bac+4 (Université Paris III), je dispose de 12 ans d’expériences dans les domaines de comptabilité, analyse financière, reporting et 5 ans dans la direction financière.

Même si le périmètre fonctionnel est très fluctuant suivant la taille de l’entreprise et/ou groupe, ne pas oublier qu’il varie également suivant la typologie d’actionnariat, familial notamment (il y a parfois des domaines réservés . D’autre part, 20 % trouvent un poste dans les directions financières de grandes entreprises, en tant qu’analystes fusions-acquisitions en interne, ou dans l’ingénierie financière, c’est-à-dire l’émission d’obligations ou d’actions.
Le directeur de la comptabilité (salaire compris entre 55 et 90 K€) garantit la fiabilité des comptes sociaux et consolidés d’une entreprise ou d’un groupe en conformité avec les normes choisies par la direction ou le groupe de rattachement. «Les activités liées aux marchés financiers étant de plus en plus informatisées, elles ont aussi besoin d’ingénieurs capables de concevoir des algorithmes sophistiqués et de diriger des projets liés à la programmation», constate Olivier Bossard d’HEC.

DAF de métier à l’international dans des grands groupes français et européens Gestion de la profitabilité et du BFR dans des contextes de forte croissance Dimensionnement des équipes multi-culturelles et développement de leurs compétences. Tout d’abord il me semble essentiel de souligner que les missions du DAF me semblent directement influencées par : Environnement sectoriel de l’entreprise Dimension du groupe Je me permets donc de vous faire un retour par rapport à ma dernière expérience professionnelle en qualité de DAF groupe .

–          Le directeur de la comptabilité : garantit la fiabilité des comptes sociaux et consolidés d’une entreprise ou d’un groupe en conformité avec les normes choisies par la direction ou le groupe de rattachement. La demande pour ce poste est très forte notamment pour les profils ayant un bon niveau d’anglais et capables de maîtriser les  systèmes d’information comptables et financiers, le contrôle de la donnée comptable, la saisie d’écritures dans le cadre des clôtures financières et de l’établissement des comptes annuels (bilan, compte de résultat, annexes), les déclarations fiscales et sociales.

Les groupes ont plus que jamais besoin de grossir leurs rangs de bataillons d’ingénieurs très pointus pour concevoir et développer leurs prochains produits, effectuer une veille technologique et juridique (lois, brevets déposés…), élaborer des prototypes ou réaliser des tests en laboratoire. Mais ces filières sont souvent délaissées : une vingtaine d’étudiants de l’Essec y sont inscrits, alors qu’ils sont près de 200 en finance de marchés… Certaines universités proposent, quant à elles, un master comptabilité contrôle audit (CCA) qui offre de nombreuses équivalences avec le DSCG. –           L’expert-comptable : a pour mission de garantir la fiabilité des comptes de l’entreprise produits en conformité avec les législations, comptables, sociales et fiscales. –          Le consolideur : Il retraite et harmonise, selon les normes inter- nationales, les données comptables et de gestion fournies dans les reportings. « Les professionnels de la finance d’entreprise restent incontournables en matière de maîtrise du réglementaire, de la fiabilisation des données et de l’anticipation du risque » analysent les auteurs du baromètre Robert Half, qui répertorient les profils les plus demandés cette année et en 2018. Sophie Lhameen, journaliste multimédia (web et print), a travaillé pendant 15 ans comme journaliste spécialisée sur l’Afrique avant de devenir en 2008, rédactrice en chef adjointe du magazine Le MOCI (Moniteur du commerce international) jusqu’en janvier 2013. Le « Chief digital officer », une étape vers le poste de PDG numérique Comment chercher un nouveau job… sans vous faire remarquer Personal Branding : donner de la puissance à votre marque numérique Analyse du métier de consultant et de ses paradoxes 2 – Les métiers de la financeIls recouvrent les fonctions suivantes: credit manager, responsable de la communication financière, trésorier, responsable des normes comptables et fiscaliste.

Gestionnaire Paies et Comptabilité H/F

Le commissaire aux comptes (jeune cadre : entre 30 et 40 K€; cadre confirmé : entre 40 et 60 K€ ou plus; associé : en fonction des résultats du cabinet) est mandaté par les actionnaires dans le cadre d’audits légaux. Auditeur : les PME y font aussi appel désormais
Son rôle consiste à analyser le fonctionnement d’un service ou d’une entreprise : niveau de performance, respect des normes, dysfonctionnements… Pour cela, il réalise des enquêtes puis propose à la direction des pistes d’amélioration.

Le directeur administratif et financier d’une entreprise s’occupe de la finance, des ressources humaines ainsi que du respect de l’application des réglementations et de la législation liées à l’activité de la structure pour laquelle il travaille.

–          Le directeur administratif et financier : contrôle la bonne exécution de la stratégie et des procédures définies avec la direction générale et coordonne les services dont il a la charge. C’est ce qui explique l’intérêt de ces employeurs dans le futur pour plus de profils maîtrisant la mécanique des fluides, la physique statistique ou encore la théorie du signal », anticipe Maximilien Nayaradou. Directeur multicanal : à la croisée du marketing et du Web
Alors qu’auparavant les entreprises avaient tendance à avoir des stratégies différentes pour chaque canal de distribution (en magasin, sur Internet…), aujourd’hui l’objectif est de tenir partout le même discours.

Assistant de Gestion en Comptabilité H/F

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de confidentialité et d’utilisation de cookies permettant de vous proposer des services et des offres adaptés.

Le fait de mélanger au mieux un approche très technique et rigoureux, typique des hommes de chiffres et finances avec l’interaction multiple avec tous les apporteurs d’intérêts internes et externes aux entreprises (et notamment aux entreprises globalisées) c’est un défi continue. Après avoir interrogés près de 200 DAF (directeurs administratif et financier) et RAF (responsables administratif et financier), 44 % d’entre eux estiment qu’une vision stratégique est nécessaire pour savoir tirer profit de la digitalisation du métier.

Le trésorier gère et anticipe les flux, sécurise les fonds investis, cherche à réduire les coûts et à améliorer les recettes… Son périmètre s’est récemment élargi à la comptabilité et à la communication financière. En vous inscrivant avec votre adresse mail d’étudiant, accédez directement à votre Espace Ecole et découvrez des contenus exclusifs : exemples de CV, conférence en ligne, guide… . »

Enfin, les jeunes diplômés de grandes écoles d’ingénieurs, telles Polytechnique, Centrale Supélec ou les Mines ont également la cote auprès des grands établissements financiers surtout s’ils ont également suivi une formation financière. Si les données, les statistiques et les tableaux de bord restent au cœur de leur activité, l’avènement du numérique leur permet d’automatiser certaines tâches techniques pour occuper un rôle plus stratégique au sein de leurs organisations. –          Le responsable comptable : produit et supervise les états financiers de l’entreprise, l’application des normes comptables, en relation avec les tiers.
Le responsable de la communication financière (jeune cadre : entre 30 et 50 k€; cadre confirmé : entre 50 et 80 k€) gère la relation de l’entreprise avec les actionnaires, les investisseurs et l’ensemble de la communauté financière : analystes, journalistes, l’AMF.

Lorsqu’ils rachètent une entreprise, les fonds d’investissement licencient souvent le directeur financier ou le responsable administratif financier en poste, pour le remplacer par un autre…d’où un appel d’air. Responsable Compensation & Benefits: précieux en temps de gel des salaires
Le responsable de la rémunération et des avantages sociaux est chargé d’harmoniser la politique de rémunération, voire de l’ajuster s’il faut attirer certains talents, tout en limitant les coûts pour l’entreprise. Selon un référentiel réalisé par l’Apec sur les métiers cadres de la finance d’entreprise et de la comptabilité, 17 d’entre eux seront incontournables dans les années à venir dans un contexte où le rôle des cadres est de plus en plus tourné vers le contrôle, le reporting, l’analyse et la mise en forme d’une information de plus en plus abondante et complexe. J’ai le projet professionnel d’intégrer une direction financiere de Groupe DAF dans une PME à taille humaine et d’envergure internationale dans le secteur des services BtoB ou Bto C et d’appporter mon savoir faire. –          Le directeur financier : Pilote la stratégie financière et budgétaire de l’entreprise, la politique d’investissement et de développement des directions, en visant des gains de compétitivité.

Parallèlement, « la réglementation va avoir un impact sur la gestion du collatéral au sein des établissements bancaires avec des besoins renforcés de spécialistes en charge de ces risques  », explique Maximilien Nayaradou. La double compétence technique et commerciale de l’ingénieur d’affaires doit permettre à l’entreprise de présenter des produits complexes et de répondre aux appels d’offres avec des solutions sur mesure.

Profitant de cette tendance positive, leurs dirigeants souhaitent de plus en plus internaliser ou renforcer leurs équipes comptables ou financières et embauchent sur des postes de responsable administratif et financier ou des postes de contrôleur financier par exemple.

En banque comme en gestion, la demande de développeurs va aller croissante pour faire face à la dématérialisation de la relation clients, pour développer des technologies d’automatisation des passages d’ordres et de nouveaux services en ligne associés notamment aux nouveaux systèmes de paiement ou encore pour accompagner l’émergence de nouvelles plateformes boursières.

Chargé de Missions Comptabilité et Finances H/F

Il s’agit de professionnels très expérimentés qui ont acquis leurs compétences sur le terrain, au sein de cabinets de conseil par exemple, car il n’existe pas d’école formant à la consolidation. Ce poste nécessite de la polyvalence : comptabilité auxiliaire (clients, fournisseurs…), comptabilité générale (révision des comptes, établissement des bilans…), fiscalité courante (TVA, impôts sur les sociétés…) et parfois même la paie.  L’auditeur externe, également appelé commissaire aux comptes, est chargé d’émettre une opinion sur la fiabilité et l’exhaustivité de l’information financière publiée par l’entreprise.

4 – Les métiers du contrôle et de la gestion des risquesLe contrôleur de gestion (jeune diplômé : entre 25 k€ et 35 k€, jeune cadre : entre 35 et 50 k€; cadre confirmé : entre 50 et 80 k€ et plus pour le responsable du contrôle de gestion) fournit à sa direction le résultat de ses analyses économiques et financières, nécessaires au pilotage opérationnel et stratégique de l’entreprise ou de la division à laquelle il est rattaché. La fonction est fondamentale pour le bon fonctionnement d’une entreprise, mais elle reste peu connue du grand publique et les candidats se font trop rares selon les chefs d’entreprise.

–          Le fiscaliste : Veille à une application optimale du cadre juridique et fiscal de l’entreprise qui soit à la fois conforme à la législation en vigueur et qui permette de créer de la valeur pour l’entreprise.

Les postes les plus recherchés

Les entreprises recherchent des candidats ayant de trois à cinq ans d’expérience dans un département trésorerie, issus d’une école de commerce, d’un IEP ou titulaires d’un master (finance, trésorerie, gestion…).

«Les jeunes formés en comptabilité disposent de belles opportunités de carrière, surtout s’ils parlent bien anglais et disposent d’une certaine aisance pour communiquer avec les autres, car le temps où les comptables travaillaient en solitaire est désormais révolu», estime Marc Rougé, manager exécutif chez Michael Page. Le collaborateur dans un cabinet d’expertise comptable est le pendant de l’auditeur externe : il tient la comptabilité pour le compte de clients (en général pour des PME, TPE ou filiales de groupes étrangers qui n’ont pas de service comptable internalisé). Il faut avoir un diplôme de niveau bac + 5 (master en sciences humaines, psychologie, droit du travail, école de commerce spécialisation RH, Sciences po), et se prévaloir d’une expérience de cinq ans comme responsable RH ou recrutement, gestionnaire de carrières, juriste social ou chargé des relations sociales. «A la sortie de notre formation, les jeunes diplômés trouvent un CDI en un mois en moyenne, et 32 % d’entre eux vont travailler dans la banque d’affaires, souligne Fabien Rivas, responsable du master 225 de Dauphine.

Le renforcement de la régulation des marchés de gré à gré (“over-the-counter” – OTC) avec le nouveau règlement européen EMIR (European Market Infrastructure Regulation) entraîne une compensation centralisée des produits dérivés. –          L’auditeur interne: a pour mission d’aider l’entreprise à atteindre ses objectifs en évaluant, ses processus de management des risques et de contrôle interne, son organisation et en faisant des propositions pour renforcer son efficacité. –          Le risk manager : permet à l’organisation de prendre des risques maîtrisés, définit et anime un dispositif de gestion des risques son salaire est compris entre 60 000 et 100 000 euros. Cursus : Contrairement aux autres postes plutôt pour des profils bac+5, il peut être accessible dès un bac+2 (BTS comptabilité, DUT GEA, DCG…) avec la possibilité de poursuivre son cursus de formation, souvent en alternance. Le métier de DAF est valorisant dans la mesure où il implique celui qui l’exerce dans la vie quotidienne de l’entreprise et lui permet de participer aux comités de direction avec un apport d’informations et de conseils incontournables pour la prise de décision. «L’idéal est de commencer par travailler quelques années dans un grand cabinet d’expertise comptable ou d’audit, puis d’obtenir ensuite un poste dans une entreprise, en tant que responsable comptable ou contrôleur de gestion, puis en tant que directeur financier», conseille Fabrice Coudray, de Robert Half. –          Le consultant fonctionnel finance : a pour mission de conseiller et accompagner l’entreprise dans la mise en place, la transformation  ou l’optimisation de son système d’information. L’Association française des fundraisers délivre un certificat (douze jours de formation sur cinq mois) permettant aux professionnels de la gestion, du marketing ou du lobbying de s’orienter vers ce métier. As des statistiques et des probabilités, il réalise des calculs complexes pour trouver la formule qui permettra à l’assuré d’être correctement indemnisé tout en garantissant des bénéfices à l’entreprise.

Il interagit aussi régulièrement avec d’autres contrôleurs de gestion en local pour porter une vision globale d’une activité, d’un marché, d’un service… Il anime avec eux l’ensemble du processus budgétaire (plan, budget, reforecast et reporting).
Le fiscaliste (jeune cadre : de 35 K€ à 50 K€; cadre confirmé : de 50 K€ à 100 K€) veille à une application optimale du cadre juridique et fiscal de l’entreprise qui soit à la fois conforme à la législation en vigueur et qui permette de créer de la valeur pour l’entreprise.

vous pourriez aussi aimer
Abonnez-vous à notre newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

 

You have Successfully Subscribed!