Qui sont les rois mages : Balthazar, Gaspard et Melchior

Les Rois Mages font partie de la culture, que l’on soit chrétien ou pas. Aujourd’hui, ils sont encore présents dans certaines de nos traditions telles que l’Epiphanie. On vous explique dans notre article l’histoire des Rois Mages, qui auraient vécu au Ier siècle et auraient joué un rôle prépondérant auprès de l’enfant Jésus, comme il est relaté dans l’Evangile selon Matthieu.

Lire également : Comment avoir une grosse barbe de hipster ?

Les Rois Mages : d’où viennent-ils ?

Les Rois Mages sont au nombre de trois. Dans l’Evangile selon Matthieu, dans la Bible, il est relaté que trois personnages riches et puissants arrivent de Jérusalem afin d’adorer l’enfant Jésus à Bethléem, juste après l’annonce de sa naissance.

Il est raconté, dans l’histoire de Saint Matthieu, que les Rois Mages sont de fins astronomes et qu’ils parviennent à se repérer en regardant le ciel. E L’une des étoiles brille plus que les autres : il s’agit de l’Etoile du Berger (Vénus, a priori), Etoile de Noël, Etoile des Mages, Etoile de Bethléem ou encore Etoile polaire, située au Nord. Les Rois Mages prédisent en observant les étoiles que la naissance du Roi des Juifs va avoir lieu.

A découvrir également : Piqures de puces : symptômes, risques, traitements

En suivant l’Etoile du berger des yeux et en l’observant, il arrivent à se rendre tous les trois à l’étable de Joseph et Marie, où ledit miracle de la naissance de l’enfant Jésus va avoir lieu. Les Rois Mages viennent en adoration de Jesus : cette “adoration” est l’un des symboles les plus représentés dans l’histoire du christianisme, notamment en peinture.

Les Rois Mages viennent voir l’enfant mais arrivent les mains pleines de cadeaux, en guise de présents pour le roi des rois qui est né. Leurs cadeaux symboliques sont de l’encens, de la myrrhe et de l’or, dont le symbole sera détaillé ci-après.

Qui sont les Rois Mages ?

Les Rois Mages sont trois personnages qui auraient existé. On en fait mention dans l’Evangile selon Matthieu mais pas dans les autres évangiles, ce qui est surprenant. Au nombre de trois, les Rois Mages se prénomment respectivement Gaspard, Melchior et Balthazar.

Ce sont des personnages orientaux dont on célèbre encore l’existence à travers l’Epiphanie, qui se fête tous les ans le 6 janvier chez les Chrétiens d’Occident.

Les noms de Gaspard, Melchior et Balthazar ne sont apparus que tard dans la tradition, au VIe siècle ou même peut-être au VIIIe siècle après Jesus-Christ, dans un manuscrit en latin. Les Rois Mages seraient toutefois venus de continents différents pour se retrouver à Jérusalem et faire le chemin ensemble jusqu’à Bethléem en Judée, lieu de naissance de Jesus.

De Jérusalem à Bethléem en Judée

Ces trois Rois Mages arrivent et se présentent exactement 12 jours après la naissance de l’enfant Jesus. Dans l’Evangile selon Matthieu, le nom des trois Rois Mages n’apparaît pas, ni même le nombre de trois rois. Rien de grandement historique ne peut être décrypté dans cette histoire relatée, ce qui prêt à confusion.

Saint Matthieu aurait relaté l’histoire 70 à 90 ans après la naissance de Jésus mais ne s’étend pas sur ces mystérieux astrologues ou astronomes. Leur existence est donc contestée au niveau de l’histoire, mais elle n’en reste pas moins une fête traditionnelle très importante pour la majorité des Chrétiens. Les Rois n’auraient ni été Rois, ni même peut-être trois ! Dans son évangile et dans le Nouveau Testament, Saint-Matthieu fait référence à des mages, qui en réalité peuvent avoir simplement été des astrologues, ou des astronomes de renom qui ont su lire dans les étoiles.

En rassemblant leurs connaissances, les Rois Mages ont parcouru un trajet ensemble avec l’idée d’apporter des cadeaux hautement symboliques pour adorer Jesus, qui selon eux était l’incarnation du roi des Juifs. L’histoire des Rois Mages est donc romancée et souvent racontée comme une légende dans laquelle apparaissent plusieurs références à des croyances empruntées et antérieures au christianisme.

L’arrivée des Rois Mages près de Jesus

Si l’on s’en tient à la tradition, appelons donc les trois Rois Mages Melchior, Gaspard et Balthazar. Lorsque ces trois éminents personnages se mettent en route ensemble en direction de l’étoile, on sait à peu près, par déduction, qu’ils seraient venus de Perse ou de Babylonie, où le métier de mage était en effet reconnu et pratiqué. Il s’agissait de divination, de médecine et d’astrologie.

La Perse correspond à l’Iran et à l’Irak actuels. des parallèles ont aussi été faits entre le zoroastrisme (Zarathoustra) et le christianisme. Le zoroastrisme aurait été professé 400 ans plus tôt et prédisait aussi la venue d’un Messie, ce qui justifierait la démarche de ces trois personnages venus d’Orient.

Lorsque les Rois Mages arrivent près de Jésus, ils déposent des présents de grande valeur : de l’or, de la myrrhe, de l’encens.

Or, encens, myrrhe: les cadeaux des Rois Mages à Jésus

Les Rois Mages arrivent avec des cadeaux peu communs pour Jésus. Ces cadeaux sont somptueux, coûtent cher et sont rares.

Gaspard offre de la myrrhe à l’enfant Jésus. La myrrhe est alors utilisée pour l’embaumement des morts. La myrrhe représente le symbole fort de la vie de l’humain et de la mort. Ceci est lié au fait que Jésus était avant tout un être humain. La myrrhe serait un symbole annonciateur de la mort de Jesus sur la croix.

Par ailleurs, Gaspard est souvent représenté comme venant de Perse, et ressemble à un vieillard aux cheveux blancs. Gaspard joue un rôle important car il refuse notamment de dénoncer Jésus comme étant le Roi des Juifs devant le roi Hérode. Les trois rois mages s’en retournent ensuite vers leurs terres respectives.

Melchior offre de l’encens à l’enfant Jésus. L’encens est un symbole fort : il s’agit d’honorer les divinités, et donc Dieu, ici. Jésus est donc reconnu comme être humain mais aussi comme être divin. Sa divinité est reconnue par les Rois Mages par ce présent. 

Melchior est souvent représenté comme étant un personnage masculin jeune, avec un visage qui rappelle les traits asiatiques, notamment en Inde.

Balthazar offre de l’or à l’enfant Jésus. L’Or est un cadeau réservé aux rois. En offrant de l’or à Jésus, Melchior accomplit un acte fort en symbolique. Il reconnaît par ce geste le fait que Jesus est réellement, selon ce que les Mages auraient lu dans les astres, un roi, et pas n’importe lequel : le Roi des Juifs.

Balthazar est souvent représenté avec un visage noir. Il serait le descendant de Cham, lui-même fils de Noé. Balthazar représente l’Arabie et admet la royauté de Jésus.

Les Rois Mages et l’Epiphanie : le 6 janvier

On représente souvent dans la crèche qui est faite avant Noël, les trois rois mages qui arrivent le 6 janvier pour apporter leurs cadeaux, 12 jours après la naissance de l’enfant Jésus dans la nuit de Noël.

Les Rois Mages se placent près de Marie, Joseph le charpentier et des animaux, dans l’étable qui a vu naître Jesus. L’Epiphanie est aujourd’hui une fête quelque peu commerciale (en France). Chez les Chrétiens dans le monde entier, l’Epiphanie n’est pas célébrée de la même manière. Par exemple, en Espagne et dans la culture ibérique, les cadeaux ne sont ouverts que le 6 janvier, jour de Reyes (les Rois). 

Le 6 janvier représente le jour de l’adoration de Jesus par les Rois Mages. Epiphanie signifie “apparition” en grec. L’Epiphanie se fête traditionnellement le premier dimanche de janvier en France. Ce jour n’est pas férié contrairement à Noël. Le jour de l’Epiphanie, on consomme une galette des Rois. La galette des Rois, par ailleurs, peut être faite de diverses manières selon les régions et les traditions culinaires. Franginane, brioche aux fruits confits, brioche nature à l’eau de fleur d’oranger… Les variantes de la galette des Rois de l’Epiphanie sont chaque année plus nombreuses, en fonction de l’inventivité des chefs cuistot !

Aujourd’hui, de nombreuses fêtes sont “détournées” afin de coller aux besoins de la consommation. Traditionnellement, on achète une galette des Rois en famille. Une fève est placée en amont de la cuisson, dans la galette. Le plus jeune de la famille se place alors sous la table au moment de la découpe et distribue les parts en nommant la personne. L’heureuse personne qui trouve la fève dans sa part de galette des Rois se retrouve roi (ou reine) et peut choisir sa reine (ou son roi). Une couronne de papier est fournie avec la galette que l’on achète dans les boulangeries.

On trouve la galette des Rois durant tout le mois de janvier dans les boulangeries de France. Au-delà de l’histoire et de ses grands mystères, la galette des Rois est un moment ludique à passer en famille, avec les enfants !

vous pourriez aussi aimer