Les forains organisent une manifestation en plein centre-ville de Marseille

Comme la semaine dernière, les forains présents sur la Plaine ont fait le choix de bloquer le centre-ville de Marseille pour faire valoir leurs revendications. Les principaux axes routiers de la ville ont été pris en otage jusqu’à midi. Il en est résulté un embouteillage qui n’a pas été au goût de tout le monde. Tout cela est dû au fait que ces derniers revendiquent leurs droits afin de sauver leurs emplois. En effet, ils sont mis en danger par certaines décisions de la mairie de Paris qui peuvent être négatives pour leurs activités. Leur objectif : obtenir un nouveau rendez-vous.

Une manifestation avec beaucoup d’impact

Les forains ont organisé une manifestation qui a eu beaucoup d’impact. Celle-ci a débuté très tôt. En effet, aux environs de 6 h-30, tout l’Hypercentre et plus précisément au niveau de la Cannebière a été bloqué. Ensuite, d’autres axes ont été bloqués, il s’agit notamment du tunnel Saint-Charles et l’accès à l’autoroute A7. Cela a continué ainsi jusqu’aux environs de midi. En effet, c’est le moment où la mairie a décidé d’accepter une nouvelle réunion avec les forains. C’est ainsi qu’ils ont levé le blocus et permis à la circulation de reprendre.

A lire aussi : Être gentil : avantages et astuces pour développer la bienveillance

Les raisons des protestations des forains

Les blocages des différents axes routiers de la ville de Marseille par les forains sont dus au fait que ces derniers se sont sentis lésés par rapport au déroulement des travaux qui ont lieu sur leur site de travail. Il faut savoir que la mairie les a dispersés sur plusieurs sites et ce n’est pas au goût de tous. Cela a pour conséquence une baisse de leurs revenus. D’un autre côté, la fermeture totale du marché pour toute la durée des travaux est aussi un gros manque à gagner pour ces derniers. Ils sont 300 exposants qui y sont présents 3 fois par semaine. Tout ceci les a amenés à faire des manifestations afin de se faire entendre par la mairie de Marseille. C’est ainsi qu’ils ont pu obtenir une rencontre avec le maire afin de trouver une solution viable à ce problème.

La ville de Marseille est l’une des villes qui connaissent le plus gros taux de chômage au niveau de toute la France. Cela explique aussi des manifestations aussi fermes. Toutefois, des entreprises tels que Marseille Entreprendre permettent aux jeunes d’être dans les meilleures conditions afin d’avoir un projet et de le mettre en œuvre.

A lire aussi : Comment trouver un médecin de garde rapidement ?

Les perturbations causées par la manifestation sur la circulation

La manifestation des forains en plein centre-ville de Marseille a causé d’importantes perturbations sur la circulation dans la ville. Les axes routiers principaux ont été bloqués, empêchant ainsi les voitures et les transports publics de circuler normalement. De nombreux automobilistes se sont retrouvés coincés dans leur véhicule pendant plusieurs heures, engendrant un important ralentissement du trafic.

Les forces de l’ordre étaient présentes pour maintenir l’ordre et la sécurité des manifestants tout comme celle des habitants, mais cela n’a pas suffi à calmer le jeu. Le mouvement était très suivi par la population locale qui est en grande partie touchée par cette situation car beaucoup doivent emprunter ces axes routiers pour se rendre au travail.

Le blocage prolongé a aussi eu un impact économique sur les commerces locaux situés à proximité immédiate de la zone manifestante. Les clients ne pouvant pas accéder aux magasins ont préféré faire leurs achats ailleurs ou reporter leur visite ultérieure ce qui entraîne évidemment une perte financière pour ces derniers.

La mairie de Marseille s’est exprimée suite à cet événement qualifié d’inacceptable : « Nous comprenons bien que les forains sont mécontents mais il y avait sans doute d’autres façons plus pacifiques et moins pénalisantes pour tous ». La municipalité appelle donc à une réflexion partagée avec toutes les parties prenantes afin qu’une solution soit trouvée rapidement avant que cette situation ne devienne encore plus problématique voire dangereuse.

En attendant, les habitants de Marseille vont devoir prendre leur mal en patience et espérer que des mesures rapides soient prises pour éviter de futures perturbations dans la ville.

Les mesures prises par les autorités pour réguler les manifestations des forains

Face aux récents événements, les autorités ont décidé de prendre des mesures pour réguler les manifestations des forains. Une rencontre a été organisée entre la mairie et les représentants du mouvement forain afin d’examiner en détail leurs revendications et essayer de trouver un terrain d’entente.

Suite à cette première prise de contact, il a été convenu que ces derniers seraient reçus individuellement par les différents services municipaux pour étudier leur situation au cas par cas. Cette initiative permettra aussi de rechercher des solutions personnalisées pour chacun des membres du mouvement qui rencontrent des difficultés dans l’exercice de leur activité.

D’autre part, la préfecture s’est engagée à intensifier le contrôle administratif sur l’activité économique liée aux fêtes foraines, avec notamment un renforcement sur la sécurité incendie et électrique ainsi que sur l’intensification des contrôles sanitaires. Cette mesure vise avant tout à garantir la sécurité publique, mais aussi celle des travailleurs forains eux-mêmes.

Il est envisagé la création d’un groupe de travail composé de tous les acteurs concernés (représentants du mouvement forain, élus locaux, experts juridiques) chargé non seulement d’étudier plus en profondeur le secteur, mais surtout de proposer, dans une démarche constructive, une solution durable acceptable pour toutes les parties prenantes.

Si ces propositions semblent aller dans le sens souhaitable, elles n’en restent pas moins très largement insuffisantes aux yeux du collectif, qui demande aujourd’hui encore des actes forts et concrets. La mairie espère ainsi trouver un terrain d’entente rapidement pour éviter de nouvelles perturbations dans la ville.

vous pourriez aussi aimer