Comment désinfecter son matériel médical ?

La désinfection des outils médicaux n’est pas facile à réaliser. Cette opération permet de réduire les micro-organismes dans l’appareil. Les professionnels de santé font appel à des entreprises spécialisées pour une désinfection et un nettoyage de qualité. Il existe différentes méthodes en matière de désinfection : semi-automatique, manuelle et la technique automatique. L’opération requiert souvent un produit chimique avec un procédé d’utilisation particulière. Quelles sont les règles à suivre pour désinfecter un matériel médical ?

Déterminer d’abord le risque de transmission

L’évaluation du risque de transmission est essentielle lors de la désinfection d’un appareil médical. Il y a généralement trois niveaux de risques infectieux (haut risque, risque médian, risque bas) qui sont définis compte tenu de la nature de l’élément avec lequel il entre en contact. En effet, le premier risque correspond à un appareil destiné à être introduit dans le système vasculaire. On peut prendre l’exemple des petits équipements sur http://biolab-martinique.fr/. En ce qui concerne le risque médian, il correspond souvent aux matériaux entrant en contact avec la muqueuse ainsi que la peau superficiellement lésée.

A lire également : Comment garder sa montre en bon état ?

Quant au risque bas, il correspond à un seuil non critique. Ce dernier concerne en effet les matériaux n’étant pas en contact avec la personne. Il nécessite une désinfection de bas niveau. En revanche, certaines variations pourraient changer ces principes. S’il y a contamination par un liquide biologique, il sera nécessaire d’effectuer un prétraitement. Certains facteurs devront être pris en compte pour cette opération : la méthode de désinfection, les matériaux de fabrication, etc.

Les méthodes disponibles pour désinfecter un matériel médical

En matière de désinfection d’outil médical, de nombreux procédés sont disponibles. Il y a la pré-désinfection dont l’objectif est d’immerger les outils dans une solution désinfectante et détergente. Cela permet de limiter la fixation de matière organique, la contamination du personnel ainsi que l’environnement médical ou extérieur. Cette opération doit s’effectuer juste après utilisation dans le but d’évacuer toutes les salissures.

A lire également : Comment réussir la préparation de son mariage ?

Le traitement d’activation des ANTC représente aussi une méthode de désinfection de matériel médical. La réalisation de cette dernière implique de prendre en considération la nature du matériel. Vous aurez aussi à adopter un procédé bien déterminé selon le niveau d’exposition et de l’environnement. Le séchage est en outre une technique pour la désinfection d’un appareil médical. Elle permet d’empêcher la multiplication des bactéries. Vous pourrez employer un chiffon sec ou stérile pour ce procédé.

vous pourriez aussi aimer
Abonnez-vous à notre newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

 

You have Successfully Subscribed!