Recherche






Join My Community at MyBloglog!











inscription newsletter


Généalogie : d'arbres en arbres virtuels

La chasse est ouverte toute l'année ! Et quelle chasse, celle qui fait "revivre" les morts à travers les états civils, et ressurgir nos ancêtres. La généalogie s'est fait une place au soleil grâce au réseau internet, à chacun d'essayer...



Généalogie : d'arbres en arbres virtuels
Avant l'explosion d'Internet, sinon quelques érudits, les amateurs de génalogie n'étaient guère nombreux. On voyait alors rôder dans les Archives Départementales ces "rats" de bibliothèque qui se regardaient en chien de faïence, tandis qu'aujourd'hui, le pasionné surfe sur le Web à l'aide de sa souris.
Proportionnel au nombre des chercheurs, celui des "arbres" demeurait moindre ; quantitativement, ils ne formaient qu'un "bois généalogique", alors qu'à cette heure, parler de "forêt", voire de "jungle", est raisonnable. Et c'est, imaginons-nous, un véritable plaisir que de greffer de nouveaux hominidés à de jeunes branches. Pour preuve, depuis plus de cinq mille ans, les hommes s'intéressent à ceux qui sont à notre origine, les dieux, mais aussi aux ascendances, aux fratries, aux cousinages "terrestres". Ainsi, de la mythologie suméro-akkadienne, Enki et Enlil, les fils de la déesse primordiale, sont à l'origine l'un de la Terre, l'autre de la création des hommes. Enki est l'époux de Damkina et père de Marduk, ce dernier ayant pour femme la déesse Zarpanit et pour fils Nabû. Outre ces divinités -fussent-elles sumériennes, grecques, mayas ou autres - s'établirent aussi les généalogies des rois et des comtes, celles des hommes de rang.

Généalogie : d'arbres en arbres virtuels
Au royaume du Net, les généalogistes - professionnels comme amateurs - sont princes : les sites d'aide aux recherches sont pléthore, tout autant ceux liés à l'histoire de nos aïeux, que ceux consacrés aux publications d'arbres. Tout cela foisonne au grand bonheur des "ancestrologues" et des "généarboriculteurs", les enfant de Lucy, la jeune australopithèque, qui est un peu notre mère à tous.
Ainsi, la généalogie est une science ouverte à tous, à tout (histoire, sociologie, géographie...), et nous rappelle qu'avant de faire de nous des hommes, la nature avait fait de nous... des frères.

Stéphane Verstaevel-Magnier (Thiennes, 59)


Notez



Politique | Société | Culture | La vie des gens | Internet-Multimédia-Sciences | Loisirs-Conso | Sports | Economie-Finance | Télévision | Revue de presse | Dessin du jour | Horoscope | Vos vidéos


S'identifier
 






Derniers membres connectés
gramophone
Alexisbout
donzel
lolacola